Gopro : Correction des aberrations chromatiques

Posté dans : Technique | 0

Présentation d’une technique simple pour corriger les aberrations chromatiques des Gopro

P0003-Titre3-365px

INTRODUCTION

Les photographies obtenues par les caméras Gopro Hero 3 peuvent présenter une aberration chromatique relativement prononcée. Dans cet article, une solution simple et directe de correction est présentée en utilisant le logiciel Adobe Lightroom.

LES ABERRATIONS CHROMATIQUES

Le phénomène d’aberration chromatique, dont nous n’examinerons pas içi les explications théoriques, apparait principalement dans les zones de forts contrastes, telles que les objets sombres en contre-jour. L’exemple typique est le rayonnement du soleil derrière un feuillage.
L’anomalie fait apparaitre une dérive de tonalités, sous la forme de pixels colorés. Dans le cadre de la Gopro, plusieurs pixels de couleur bleu sont clairement visibles.

CORRECTION DES ABERRATIONS AVEC ADOBE LIGHTROOM

Pour corriger ce phénomène disgracieux, le logiciel Lightroom intègre une fonction de correction de ces écarts introduits par l’objectif. Dans le module de développement, la fonction se situe dans la zone “Corrections de l’objectif”, il faut sélectionner la correction des couleurs et activer “Supprimer l’aberration chromatique”.
Dans une première approche, le plus simple est d’utiliser la pipette, de la positionner une frange colorée et de valider sur une couleur représentative.
Dans l’exemple ci-dessous, le résultat est très clairement visible, les franges disgracieuses ont disparues sans pour autant entrainer de modification colorimétrique sur le reste de l’image.

 

Ensuite, un réglage plus fin peut être obtenu en ajustant les curseurs de couleurs, sélection de la plage de couleur à atténuer, et par le curseur de valeur, qui correspond à la force de correction.

La procédure précédente, utilisation de la pipette et éventuellement quelques ajustements complémentaires, donne généralement et rapidement de très bons résultats.

Pour terminer, signalons qu’en cas d’utilisation des images dans un processus complet de fusion d’images type image panoramique ou image sphérique, il n’est pas obligatoirement nécessaire d’appliquer ces corrections, car elles peuvent être intégrées au logiciel de fusion des images. Pour ma part, je préfère réaliser moi-même ces corrections avec Adobe Lightroom en début de processus afin de limiter le nombre de paramètres à controler dans la phase de fusion.

Répondre