Pourquoi faire des panoramiques?

Posté dans : Inspiration, Panoramique | 0

5 raisons d’adopter le format panoramique pour ses photos

P0010-Titre-02-365px

INTRODUCTION

Comme vous pouvez le constater une part significative de ce blog est consacrée à la photographie panoramique. C’est donc tout naturellement que la question suivante se pose : pourquoi utiliser le format panoramique et ne pas se cantonner aux formats traditionnels? Dans cet article, j’aborde quelques-unes des principales motivations à l’utilisation de ce format qui peuvent expliquer le développement de ces images.

UNE IMAGE PANORAMIQUE, C’EST QUOI ?

Bien qu’ en apparence simple, la réponse à cette question n’est pas forcément évidente. En effet, certains considèrent que le critère est le format de l’image, alors que d’autres considèrent qu’il faut également tenir compte de l’angle de champs. Je ne rentre pas ici dans ce débat, et l’on peut uniquement considérer qu’une image panoramique est une image allongée dont les proportions hauteur/largeur sont au moins de 1/3 (c’est-à-dire que, dans le cas d’une panoramique horizontale, l’image à une largeur au moins trois fois plus grande que la hauteur). Les techniques de création de ces images ne sont pas traitées dans cet article, le Guide de la Panoramique de photoplanet360.fr donne quelques informations. Avant d’apporter des éléments de réponse à la question posée dans cet article, notez pour mémoire que les techniques numériques simplifient aujourd’hui grandement la création des images panoramiques, et qu’elles ont également permis la démocratisation de représentations très différentes (360°, mini-planètes, ultra pano, …).
Maintenant que le cadre est posé, voici quelques raisons ou motivations simples pour l’emploi du format panoramique.

UTILISATION 1 : VOIR UN SUJET DANS SON CONTEXTE

Si vous voulez représenter un sujet et le montrer dans son environnement complet, vous devriez vous poser la question d’utiliser le format panoramique. En effet, ce format permet d’incorporer dans une même image, à la fois le sujet principal et son environnement complet. Pour illustrer ce cas d’utilisation, prenons comme exemple une statue. La photographie de la statue seule permet d’en appréhender les détails. En revanche, pour voir le contexte de cette statue (jardin, champs…), le format panoramique permet de voir tout cela avec une seule image.
Exemple :
Photo en format standard (4 :3) :
P0010-04
Photo en format panoramique :
P0010-03

UTILISATION 2 : REPRESENTER UN ESPACE EXIGU

Dans un espace exigu, le manque de recul rend difficile la prise de vue en une seule prise de l’environnement complet. Dans ce cas, le format panoramique – construit par rotation – permet d’englober un champ de vision plus large. L’exemple suivant est une photographie d’un bureau individuel, en photographie standard, il aurait été impossible d’obtenir un angle de champs proche de 180°.
Photo en format standard (4 :3) :
P0010-01
Photo en format panoramique :
P0010-02

UTILISATION 3 : RENFORCER LA STRUCTURE ALLONGEE D’UN SUJET

Pour un sujet dont la morphologie est intrinsèquement allongée horizontalement ou verticalement, le choix de ce format d’image permet de renforcer le format du sujet. Cela peut par exemple être le cas en architecture, pour l’alignement horizontal d’une série de bâtiments, ou encore, plus généralement, pour l’alignement d’une succession d’éléments tel qu’illustré ci-dessous.

P0010-07
P0010-08

UTILISATION 4 : REPRESENTER L’IMMENSITE D’UN LIEU

Pour ceux qui ont eu la chance de voyager dans des contrées lointaines et d’évoluer dans de grands espaces, vous connaissez surement la difficulté de retranscrire l’immensité d’un lieu, un désert par exemple, sur une photographie en format traditionnelle. Le format panoramique permet quant à lui de capturer un paysage dans toute sa dimension horizontale, et ainsi de mieux représenter, et faire percevoir au spectateur le gigantisme d’un lieu.
Exemple : Paysages
P0010-05
P0010-06

UTILISATION 5 : RESOLUTION ELEVEE

Les images panoramiques étant bien souvent construites par l’assemblage de plusieurs images de base pour représenter de larges espaces, elles ont généralement une résolution élevée, voire très élevée. Des exemples où cette approche est poussée à l’extrême donnent des images qui dépassent les gigapixels (1 milliard de pixels). Ces résolutions extrêmes permettent au spectateur d’appliquer des niveaux de zoom très poussés.
L’exemple suivant est une image panoramique assemblée à Venise (Italie), comme vous pouvez le constater dans l’imagette en dessous, il est possible d’obtenir beaucoup de détails en appliquant un grossissement.
P0010-09
P0010-10

CONCLUSION : UN PAS VERS UNE PLUS GRANDE IMMERSION

Pour conclure, notez que ces différents exemples d’images panoramiques augmentent considérablement l’immersion de l’observateur dans les lieux qu’elles représentent. Il s’agit cependant qu’un premier pas, en effet, bien que le caractère immersif soit bien plus présent qu’avec des images au format traditionnel (3/2 ou 4/3), il est encore insuffisant pour que le spectateur est l’illusion quasi parfaite de se trouver dans un autre lieu. L’augmentation du champ couvert (360°), l’augmentation de la résolution et de la qualité de restitution des images vont grandement tendre vers un réalisme toujours plus proche de la réalité. En 2016, ce domaine nommé réalité virtuelle (VR) est en pleine explosion. De nombreux produits sont annoncés et devraient progressivement démocratiser l’usage de cette discipline. Pour terminer, ces solutions ne seraient pas possibles sans l’emploi des techniques panoramiques telles que celles introduites dans le Guide de la Panoramique.

Répondre