Photographe 360 invisible – méthode de base

Posté dans : 360, Technique | 0

Avec un appareil photo à 360°, toutes les directions sont capturées et apparaissent dans l’image finale. Contrairement à la photographie standard, le photographe est donc forcément présent dans l’image. Cela n’est pas toujours souhaitable surtout lorsque l’on souhaite par exemple représenter un grand espace vide, tel qu’une grande plage. Dans ce cas, le photographe sera bien en peine de se cacher. Dans cet article, je vous décris une technique simple de prise de vue doublée et de masquage appliquée à la 360 pour cacher le photographe ou tout autre sujet mobile.

P0038-Titre-01-365px

L’APPROCHE

Le principe utilisé ici pour cacher un ou plusieurs éléments mobiles est de réaliser plusieurs captures d’image puis de procéder à une fusion via les outils de masques tels que proposés par Affinity Photo ou Photoshop. La fusion sera d’autant plus facile à réaliser que les images capturées seront les plus identiques possibles : en conséquence, les prises de vue doivent se faire sur trépied et le plus rapidement possible pour éviter les variations (luminosité, nuage dans le ciel, …).
Le cas d’usage type pour cette technique appliquée à la 360 est l’effacement du photographe. Néanmoins, vous pouvez l’appliquer à tout sujet, plutôt petit, et mobile entre les images (oiseaux, passant, voiture, ….).

Pour ma part, j’utilise surtout cette technique pour ne pas apparaître dans l’image, je fais uniquement deux prises de vue, l’une où je me positionne dans une direction donnée, puis une autre où je me positionne dans la direction opposée.

Pour que les images obtenues se superposent au mieux, il est préférable d’éviter les traitements, tel que d’alignement de l’horizon par exemple, et de fusionner les images les plus « brutes possibles. Pour la Ricoh Theta, les images transférées via la câble USB, sans passer par les applications iOs ou Android, sont le résultat uniquement de la fusion (stitching) et sans application de correction de l’horizon. Ces images se superposent parfaitement.

Si les images sont « identiques » en tout point à l’exception des éléments mobiles à effacer, la procédure donne un très bon résultat en quelques minutes. Les éléments effacés dans la première image sont comblés par ceux de la deuxième de manière complètement imperceptible.

LE PROCESSUS DE NETTOYAGE EN 3 ETAPES

La procédure de nettoyage dans votre éditeur de photo favori se décline alors comme suit :

1. Charger les images

Les images doivent être chargées dans le même document mais dans des calques différents.
Dans l’exemple ci-dessous, les conditions sont assez extrêmes mais peu variantes sur plusieurs minutes. Ainsi, j’ai eu le temps de me déplacer d’un endroit à un autre, de réaliser mes deux photos avec une luminosité quasi identique. La fusion s’opère parfaitement et rapidement.
La première image dans le premier calque, je suis positionné dans une direction donnée :

P0038-image1

 

La deuxième image dans le deuxième calque, je me suis positionné dans la direction opposée :

P0038-image2

2. Effacer les éléments

Sélectionner le calque du haut, le premier, puis à l’aide de l’outil Gomme, effacer les éléments gênants. Dans cet exemple, il s’agit que de moi, le photographe 360 :

P0038-supp

3. Fusion

Pour terminer, il suffit d’avoir l’ensemble des calques pour que la zone effacée soit comblée avec le calque du dessous. S’il n’y a pas eu de variation de lumière/couleur entre les photos, la zone effacée ne sera pas perceptible. Enfin, les calques sont fusionnés et l’image finale sauvegardées.

P0038-fusion

 

Pour le cas où les conditions lumineuses sont moins stables (il suffit parfois de seulement quelques secondes ou dizaines de secondes pour que des variations apparaissent entre deux images consécutives), vous pouvez utiliser toute la puissance de votre éditeur de photo habituel.
Cette image plate est ainsi expurgée des éléments que nous souhaitions effacer. Sa représentation se fait alors de manière classique – voir exemple de représentation en mini planète:

P0038-miniplanete

 

CONCLUSION

Nous avons vu dans cet article comment effacer des éléments mobiles d’une photo à 360°. L’approche est particulièrement utile pour cacher numériquement le photographe qui est en peine de ne pouvoir se retrancher derrière son appareil. Sans être systématiquement applicable, la solution proposée n’en reste pas moins bien efficace dans un bon nombre de situations. Dans un prochain article, je vous présenterai une technique plus avancée permettant de traiter les situations qui présentent des variations.

Répondre