Réduction du bruit pour les photos nocturnes (standard)

Posté dans : Astrophoto, Technique | 0

Avec des exemples simples et concrets, dans cet article, je vous présente une comparaison des fonctions de réduction du bruit avec les logiciels Affinity Photo, Adobe Lightroom et NoiseLess.

P0020-Titre-01-365px

INTRODUCTION / CONTEXTE

Cette série d’articles sur les photos de nuit ne serait pas complète sans évoquer la problématique du bruit et les possibilités de limitation par logiciel. En effet, la photographie de nuit se fait dans des conditions lumineuses très difficiles voir avec une quasi absence de lumière, rendant nécessaire l’utilisation de l’appareil photo au maximum de ses capacités (ouverture, sensibilité, temps de pose). C’est dans ces situations que le bruit se fait plus présent. Heureusement, il existe de nombreux logiciels, certains généralistes, d’autres spécialisés, qui permettent de traiter ce phénomène. Dans cet article, j’évoque une utilisation directe des fonctions de réduction du bruit de trois solutions standards : Affinity Photo, Adobe Lightroom et Noiseless.

DEFINITION BRUIT

Le bruit est une information aléatoire et parasite qui apparaît dans l’image, et qui est tout particulièrement visible dans les zones uniformes comme le ciel. En photographie nocturne, le bruit se manifeste par un noir du ciel qui n’est pas complètement uniforme et qui présente un aspect granuleux. La composante lumineuse de ce bruit se nomme bruit de luminance et la composante chromatique se nomme bruit chromatique

BRUIT DANS LES PHOTOS DE NUIT

Les photographies de nuit sont particulièrement touchées par ce bruit, même si l’on peut parfois le confondre avec certaines étoiles très lointaines. Dans l’exemple suivant, on distingue bien, d’une part, les informations parasites de faible intensité et complètement aléatoire, et d’autre part, les points lumineux qui correspondent à des étoiles.

P0020-bruit

Les principales raisons de ce bruit en photographie de nuit :

1. La fable luminosité pousse à utiliser une sensibilité très élevée de l’appareil photo, ce qui est propice à l’apparition du bruit numérique.

2. Pour permettre d’enchainer les photos en pause longue, en ayant un temps entre deux photos aussi réduit que possible, il faut désactiver l’algorithme interne de l’appareil qui permet d’atténuer l’apparition du bruit. En conséquence, le bruit est d’autant plus présent sur les photos en sortie directe de l’appareil.

REDUCTION DU BRUIT PAR LOGICIEL

Il existe plusieurs techniques (stacking,…) pour la réduction du bruit, dans le présent article, je m’intéresse uniquement à la réduction du bruit par utilisation directe de quelques solutions logiciel standard du commerce. Cela permettra de comparer le comportement des fonctions de réduction du bruit fournis par les logiciels. Et je n’évoquerai donc pas les possibilités d’améliorer les résultats par combinaison de fonctions (masque, fusion…).

Affinity Photo

Site de l’éditeur : https://affinit.serif.com/fr/photo/

La renommée de ce logiciel est croissante. Il s’agit d’une alternative économique au célèbre Adobe Photoshop. Ce logiciel généraliste propose une très large palette de fonctions, et notamment une fonction de réduction du bruit. L’avantage de l’intégration de multiples fonctions dans un même logiciel est de pouvoir les combiner pour améliorer le résultat final.

Adobe Lightroom

Editeur : www.Adobe.com

Bien connu tant des photographes professionnels que des amateurs avertis, ce logiciel parfaitement adapté au processus de travail des photographes est un incontournable. Ses fonctions vont de l’organisation de votre bibliothèque de photos jusqu’à’ à l’impression et la publication web, en passant par un module de développement. Ce dernier comporte une fonction dédiée à la réduction du bruit.

Noiseless

Site de l’éditeur : https://macphun.com/noiseless

Probablement moins connu, ce logiciel n’en reste pas moins une alternative très intéressante pour traiter le bruit. Ici, point de nombreux menus et d’innombrables options, sa spécialité et unique mission est la réduction du bruit. Une série de pré-réglages permet d’obtenir très rapidement des résultats souvent satisfaisants.

EXEMPLES

Afin d’illustrer le comportement de ces différents logiciels, je vous propose d’illustrer les résultats que j’obtiens avec deux exemples concrets de photos du ciel étoilés.

Exemple 1 :

Photo originale complète:

P0020-exemple1-global

Photo d’un détail (cadre jaune) traité par logiciel:

P0020-exemple1-detail

Exemple 2:

Photo originale complète:

P0020-exemple2-global

Photo d’un détail (cadre jaune) traité par logiciel:

P0020-exemple2-detail

CONCLUSION

Comme nous l’avons vu dans les exemples de correction du bruit avec Affinity Photo, Adobe Lightroom et Noiseless, les résultats sont tout à fait corrects. Le logiciel Noiseless présente le grand avantage de proposer des réglages tout préparés dont l’évaluation sur ses images se fait très rapidement. Dans tous les cas, la réduction du bruit se fait au prix d’une dégradation de la netteté globale de l’image. Avec Affinity Photo et Adobe Lightroom, la netteté peut être améliorée soit en affinant les réglages des fonctions de réduction du bruit, soit en utilisant des fonctions d’amélioration de la netteté proposée par ces logiciels.
En résumé, le logiciel Noiseless est à retenir pour obtenir très rapidement et très simplement la suppression du bruit. En revanche, Affinity Photo et Adobe Lightroom seront plus appropriés lorsque l’on souhaite affiner les paramètres de suppression du bruit et obtenir un meilleur équilibre avec la netteté globale de l’image.

Répondre